dimanche 24 juin 2007

Continuons dans la continuité

Ce midi, repas au marché aux bestiaux.

C'est chouette de déjeuner au marché aux bestiaux, l'entrecôte dépasse des 2 côtés de l'assiette. Une vraie portion de travailleurs, de vrais.
Et puis aujourd'hui, c'est la Saint-Jean, alors la nuit sera longue, puisque c'est la nuit des feux du même nom et de la fête qui va avec. Enfin, la fête, c'est pour les jeunes qui ont la santé et pas trop de travail. Parce que demain c'est lundi.

Bref, revenons à nos entrecôtes. Table adjacente, on parle politique et la phrase a été lâchée : "Rupture tellement tranquille qu'on continue dans la continuité".

Que dire à telle vérité, je vous le demande ?
Rien. Alors je m'en suis retournée bêcher mon jardin.

Kenavo !

10 commentaires:

Frankie a dit…

Prem's !!! Youpi !!!!
Tu parles breton, toi ?

Sarita et Ulysse a dit…

Haaaaaaaaa Madame Mortemont, il a fallut que je te rappelle à l'ordre pour que tu nous donne enfin des nouvelles... :)

J'attend avec impatience la suite du marché aux bestiaux... Finalement on va y acheter quoi? un veau ou un mouton?

Frankie a dit…

Euh ... désolé je m'ai trompé ... vou parlez breton Madame ?

MissDanilo a dit…

houwa! des entrecotes qui dépassent de l'assiete! j'en salive rien qu'en y pensant!! :p j'arrive!!
hein? comment ca? "trop tard????"

Kénavo ! ;)

violette a dit…

Hé Sarita, c'est pas à la Saint Jean qu'il y a un amant ?
Ou alors, je délire ???

Charly a dit…

Rhaa le rêve !!! J'en boufferai 2 ou 3 des entrecotes comme ça !! Dire que j'ai rien dans mon frigo...

jean-philippe a dit…

quand Sarita parle de la bequetance
avec une certaine aisance
entrecotes et filets mignons
deviennent aussitot de jolis noms !
Sans etre bestial ,moi les étals
du marché aux bestiaux halal
ce n'est pas trop mon terrain
mais il faut avouer qu'une fois attablé
et servis à deux mains
d'une maitresse de maison sachant cuisiner
ce n'est point piqué des hannetons
qu'un savoureux gueuleton
alors je dis continuons
dans cette merveilleuse continuité !

Madame Mortemont a dit…

@ Frankie : toute ressemblance avec du breton n'est que fortuite coïncidence.

@ Sarita : on a juste failli y vendre un chaton.

@ Frankie : en effet, le vouvoiement est d'usage pour s'adresser à une dame de mon âge.

@ Miss Danilo, Violette, Charly : de la viande comme ça, sont les charmes de la campagne, la vraie.

@ Jean-Philippe : Madame Mortemont n'est pas Sarita mais juste une modeste invitée d'origine rurale sur son blog. Merci de ne pas essayer de me séduire, j'ai passé l'âge mais gardé la fourche facile jeune impertinent.

Jojo Lapin Le Roi des Malins a dit…

On le savait bien que tu étais une sacrée bêcheuse...

Kénavo ça veut dire quoi en yougo? Ca ressemeble un peu à qui n'en veut.

Et puis il reste un carré à bêcher dans mon jardin. Ca méritait d'e^tre dit!

ARNAUD a dit…

Ils fêtent la Saint Jean a Paris? pour de vrai?
On vend quoi au marché aux bestiaux de nos jours ? (oui je sai sje fait echo).
Par contre poruquoi les francais se croient-ils obligés de faire de la politique en ne se basant que sur les conneries qu'ils peuvent apprendre au coin de la rue ou au 20h ? Mais pourquoi?